Les Raisons d’État d’une conversion

Tous les historiens s’accordent pour affirmer que Constantin 1er (le grand)   fut politiquement plus sournois et plus machiavélique, que son père Constance Chlore  (l’empereur; Auguste)  , et  que sur le plan institutionnel, il fut le vrai créateur de l'empire chrétien, en réussissant là où ont échoué tous ses prédécesseurs aussi bien que le trio des empereurs avec qui il partageait la «tétrarchie»  (Statue des quatre tétrarques, basilique de Saint Marc, Venise (rapportée de Constantinople suite au pillage de la ville en 1204, au cours de la IV° croisade.)  , depuis son instauration le 1er mars 293, par l'empereur romain Dioclétien (245 - 313)   , avant que Constantin puisse réussir à s’en débarrasser, et réunir l’empire à nouveau sous son règne.

L’Alliance de l’Empire avec le Paulinisme

Sur les pas des proto-Chrétiens

Dans les deux premières décennies justes après la fin de la mission terrestre de Jésus, de 30  à 50 a. J.-C., tous les Chrétiens de Jérusalem et de la Palestine étaient d'origine Juive. les Juifs représentaient déjà du temps de l’homme d’État et auteur latin ; Cicéron  , à en croire François Jacques et John Scheid, quelque 10% de la population du monde romain, dont seulement une minorité en Judée .

Les antinomies Bibliques

Les antinomies Bibliques

Une des caractéristiques principales des antinomies bibliques, est qu’elles sont évidentes et sautent aux yeux. On n’a pas besoin, à part de savoir lire, d’être un spécialiste de linguistiques ou un érudit d’exégèses pour les découvrir.

Les Sources Religieuses du Monothéisme

(1) Les Sources Judaïques

 

(1) Les Sources Judaïques

La Christologie à Mystère de Paul

Paul  avait conçu sa brande de messianisme comme une mission particulière aux Païens et non aux juifs. {cf. les Actes des Apôtres (18: 6)}:

Pour moi j'en ai les mains nettes, désormais j'irai chez les Païens

Une fois envoûtée par cette conviction personnelle, on le verra affirmer maintes fois, qu'il y avait une différence de taille entre son évangile à lui, qu’il prétendait tenir directement de Jésus en personne, par révélation continue, même après la fin de la mission terrestre de ce dernier, qu'il n'a jamais rencontré de son vivant d'ailleurs! {cf. Paul aux Galates (1: 11)}: